CONSULTATIONS sur RDV

22 Résidence Les Capucines

Avenue Napoléon Bonaparte

84800 L'ISLE SUR LA SORGUE

Marie Marcel

Thérapies brèves / Hypnothérapie

Siret 49947625700039

Tél : 06 18 90 37 67

marie-laure.marcel@sfr.fr

  • facebook Marie Marcel Thérapeute
  • White Instagram Icon

© Kilycom-studio 2017

Thérapies brèves

“C’est dans le mouvement que le changement s’opère”.

Thérapies brèves

QU’EST-CE QUE LA THERAPIE BREVE ?

 

Les thérapies brèves sont plurielles car en effet il en existe divers courants (stratégiques, solutionnistes, TCC… notamment) et l'hypnose, qui n’est pas une thérapie en soi, en est un outil très intéressant et très complémentaire.

 

Les Thérapies Brèves sont plus courtes en opposition à des courants thérapeutiques plus classiques qui demandent un plus long travail sur soi (psychanalyse par exemple) car justement les thérapies brèves ne sont pas causalistes, analytiques. Les thérapies brèves sont centrées sur le présent et non pas sur le passé.

Mon axe de travail est le "Comment", Comment le problème se maintient et comment faire autrement ?... et non pas sur le "Pourquoi" du problème,

ce qui accélère le processus de changement. C'est une approche Solutionniste et expérientielle.

 

Les TB s'appuient essentiellement sur les ressources, les compétences de la personne. Il s'agit de lui redonner du pouvoir sur sa vie, plus d'autonomie, un mieux-être et de la mobilité.

C’est dans le mouvement que le changement s’opère.

 

Pour ce faire, différents principes sont mis en œuvre avec, entre autres,

la focalisation sur la personne, focalisation sur sa demande, son objectif,

la focalisation sur le présent, sur le système, état désiré, vérification de l'écologie, prescription de tâches...

Dans cette approche thérapeutique,  l’individu est acteur de son changement avec une interaction client/thérapeute significative.Le client est le pilote. Le thérapeute est le co-pilote, celui-ci ayant un rôle de facilitateur au changement que la personne souhaite mettre en place.

Il s’agira également de s’appuyer sur le paradigme de la personne, sa carte du monde, ses valeurs, ses croyances qui seront des opérateurs de changement.

Quant au nombre de séances dont une personne aura besoin ?...

Cela dépend essentiellement de la complexité de la problématique en question, de l’engagement et de la motivation du patient dans son travail…et étant donné que chacun « grandit » à son rythme, le patient aura le nombre de séances qui sera le plus juste pour lui, en tenant compte de ses besoins et dans le respect de son écologie.