Blog

☀️Lâcher le passé souffrant, se choisir...

☀️Les lunaisons sont de plus en plus puissantes dans les changements qui s’opèrent en nous et autour de nous. Le solstice d’été vient en rajouter un peu plus sur un portail énergétique intense. D’un point de vue de l’ambiance générale du collectif, surtout depuis plus de deux ans, beaucoup de prises de conscience ont lieu, en dépit de certaines apparences.

Nous sommes nombreux à être à des croisées de chemins sur ce que nous voulons véritablement vivre et comment ? Quels choix faisons nous pour ce faire ? quelles actions concrètes mettons nous en place ?


☀️Nous sentons bien qu’il nous faut lâcher définitivement les wagons du passé souffrant, de tout ce qui nous maintenaient sur des schémas de reconnaissance, notamment en ce qui concerne nos ascendants, nos parents ou toutes autres figures d’autorité : gouvernement, institutions, patrons …

Nous ne nous sommes pas incarnés ici bas pour être le prolongement de nos parents ou pour vivre leur vie parce que celle-ci aurait été défaillante quelque part. Leur raisonnement et quelquefois la culpabilité consciente ou inconsciente qu’ils font peser sur nos choix de vie sont souvent basés sur leur vibrations du manque, dans leur besoin de sécurité. Notre vie nous appartient et n’est pas la leur. Nos appels d’âme sont peu ou pas compris par nos aînés, c’est donc accepter toutes les déceptions occasionnées. Si nous restons leurs enfants, nous ne sommes plus des enfants. Nombreux sont ceux confrontés à ce passé « papa et maman » à solder une bonne fois pour toutes.


☀️L’époque génère beaucoup de peurs pour certain-e-s, les projections de celles-ci à notre encontre peuvent nous piéger dans l’émotionnel et nous ralentir dans nos avancées et dans notre choix de vouloir être bien, dans notre Foi en nous et en la vie. Pour les plus clairvoyants et les plus sensibles d’entre nous, qui ne sont pas forcément les plus fragiles contrairement aux idées reçues, nous avons à apprendre l’art du détachement vis à vis de certaines personnes ou situations pour rester alignés et continuer à œuvrer vers nos desseins.


Ce qui ne veut pas dire rejeter ou ne plus aimer certaines personnes, surtout lorsqu’il s’agit de nos proches, mais nous n’avons pas à subir constamment le mal être d’autrui. Nous n’avons pas à nous sentir coupables de ce que les autres ne font pas pour s’aider à aller mieux. C’est leur choix et respectable en tant que tel mais c’est tout.


☀️Tout ce qui se passe actuellement nous pousse tous fortement à grandir, à maturer sur une autre vision de nous, dans notre rapport à l’intelligence de la Vie, pour la cocréation de ce monde et notre devenir. Les montées vibratoires pour chacun d’entre nous, que l’on en soit conscient ou pas, nous poussent dans nos retranchements, au paroxysme de ce qui est acceptable, supportable ou pas pour nous réveiller et nous transformer. Nous ne pouvons plus nous mentir. Nous sommes poussés à nous responsabiliser vis à vis de nous, vis à vis d’autrui, dans nos choix de vie, dans le respect de soi et à poser nos limites lorsque cela s’avère nécessaire. Y compris avec nos enfants, lorsqu’ils sont largement en âge de comprendre l’intérêt d’apprendre l’autonomisation pour se libérer le plus tôt possible du statut de victimisation qui ne fait que nourrir leur malheur et continue d’alimenter le malheur du monde. Puisqu’ils sont le monde de demain.

Accueillons les avec amour dans leurs peines, leurs doutes, leurs souffrances mais sachons aussi les accompagner à dépasser leurs enfermements pour leur bien, leur ouverture de conscience et le bien de tous. Nous sommes l’exemple à donner aux plus jeunes générations sur cette responsabilisation dans ce monde en transition.


☀️Dans le marasme sociétal entretenu, l’extérieur peut nous détourner. Certains événements ou personnes peuvent ralentir nos progressions dans notre harmonie, notre équilibre, par leurs projections de peurs, d’une matrice limitante, enfermante. Si nous pouvons être à l’écoute, dans la compassion et l’empathie, pour autant les adages : « aide toi le ciel t’aidera » ou « sois courageux tu seras heureux » n’ont jamais été aussi vrais en cette période. Car oui si cette période n’est facile pour personne, elle est très belle de toute la richesse, de toute la lumière que nous pouvons gagner en humanité. Elle est belle pour favoriser notre ouverture de cœur, pour l’ouverture de conscience individuelle qui inexorablement rejaillit vertueusement sur l’ouverture de la conscience collective.

Nous sommes extrêmement nombreux à avoir « été préparés » pour expérimenter cette période de transition du monde et oui il nous faut être courageux pour oser être heureux et lumineux. C’est pourtant possible. Notre éducation judéo-chrétienne nous a conditionnés à nous oublier pour faire passer les besoins et les désirs d’autrui avant les nôtres. On nous a dit que c’était égoïste de prendre soin de nous et beaucoup culpabilisés à ce sujet. Pourtant il est incontestable qu’un vase vide ne peut remplir aucune coupe. Notre paix intérieure, notre harmonie, notre équilibre dépendent du respect de soi que l’on s’autorise pour vibrer l’amour dans notre liberté et notre intégrité d’Être absolu. Dans notre Vérité Éclairée. Pour vibrer l’amour avec justesse dans la douceur, dans la joie, dans la détente et la simplicité d’être et non plus de l’endroit de nos peurs. Confiance et courage à nous tous ☀️M.M☀️



A la Une
Archive
Follow Me
  • Grey Facebook Icon
  • Grey Twitter Icon
  • Grey Pinterest Icon
  • Grey Instagram Icon