Blog

Eveil de conscience... comme les premiers pas de l'enfant

🌸Chemin de la conscience de soi, paradoxe étonnant que pour s'élever, il nous faut descendre…

Descendre dans les profondeurs.

En général nous avons le vertige par la peur du vide. Il existe aussi le vertige de la peur du vide de pleins. En effet sonder nos profondeurs peut être vertigineux, quelquefois douloureux pour toucher l'émotion messagère… puis la joie profonde. Qui n'a rien à voir avec un certain enthousiasme. Non c'est cette joie si subtile dans sa douceur et sa puissance qui palpite au plus profond de soi, qui presque pourrait ne pas se voir, mais qui vous émeut tellement qu'elle vous arrache des larmes. Révérence des larmes libératrices, purificatrices pour laisser place au plaisir. Savourer le plaisir de l'aventure intérieure, de franchir une porte supplémentaire sans savoir vers où elle vous mènera...

Descendre pour croître, pour grandir… et l'aventure ne cesse de vous appeler au cours de votre croissance d'âme dans ce mouvement de grâce de notre Être entre horizontalité et verticalité, entre oscillations du dedans et du dehors, dans l'acceptation de cet équilibre subtil et parfois si fragile. Dans l'acceptation de se laisser vaciller parfois pour se stabiliser à nouveau. À l'image d'un petit enfant qui apprend à marcher, qui se relève encore et encore parce que son dessein est d'aller de l'avant, d'avancer, la joie sur son visage de progresser sur un pas de plus et parce que jamais il ne lui viendrait à l'idée de tout abandonner maintenant qu'il sait se redresser et qu'il peut y arriver.

Garder en mémoire l'image des premiers pas de l'enfant pour ne pas oublier nos apprentissages constants, notre humilité et notre gratitude face à la Vie quand elle nous pousse à grandir encore et encore pour faire de nous des êtres meilleurs🌸M.M



A la Une
Archive
Follow Me
  • Grey Facebook Icon
  • Grey Twitter Icon
  • Grey Pinterest Icon
  • Grey Instagram Icon