Blog

Enfermement...

🌞Durant de longues années son espace intérieur ressemblait à une terre en friche, une jungle où ses croyances, ses illusions ont poussé telles de mauvaises herbes, des ronces...des semences qui ont été déposées là au gré des générations.

Sans qu'aucune remise en question ne puisse y poindre le bout de son nez dans un tel carphanaüm et puis de toute façon, il n'a cessé d'entendre : "c'est ainsi, on a toujours fait comme ça...dans la vie on ne choisit pas"

Ces herbes folles, cette terre aride cachent les secrets bien enfouis, les non-dits, les drames.

Aller défricher tout ça, pour quoi faire? Couper, tailler, désherber, gratter, débroussailler, dépouiller pour y voir plus clair...c'est du travail, c'est un effort qui peut faire mal, très mal, tant cette nature lui est devenue hostile. D'ailleurs il ne s'y reconnaît pas, il se cherche...il s'y est perdu presque agonisant dans la terreur de ne jamais trouver son chemin, annihilant son instinct. Toute cette friche l'a enchevêtré telles des lianes prédatrices et envahissantes. Prisonnier d'une nature qui n'est pas la sienne. Il a poussé là sur ce terreau et paraît-il, il l'a choisi avant de s'incarner pour y apporter une nouvelle compréhension. Cela aurait du sens... Petit d'homme sur cette terre, semée des peurs de ses aînés, de leurs échecs, de leur fatalisme, sans défense, il tente d'y croire et d'y croître, plus ou moins bien tutérisé, nourri, arrosé, regardé, aimé...

S'il peine, s'il en crève, sans doute il sait que c'est par absence d'amour.

Roulé par la rivière de la vie comme un caillou, il a grandi, poussé comme il a poussé, vulnérable mais avec cette petite flamme, son feu intérieur chevillé au corps. Fort de certaines compréhensions, de jeunes pousses de ressentis, il voudrait se sortir de ce qu'il a continué à créer sur cette terre semée d'illusions et de rêves qu'il a cru être les siens. Alors Il a commencé à nettoyer son jardin, avec amour, avec patience et compassion. Il y a débusqué des vermines, du chiendent ne cessant d'étouffer sa véritable nature et les trésors qu'elle recèle. Il sait désormais qu'il lui faudra nettoyer, entretenir, libérer régulièrement son jardin, son temple sacré pour y voir sa lumière, pour y écouter son silence, sentir vibrer en lui une autre énergie, y puiser sa confiance entre puissance et vulnérabilité toute sa vie durant. Petit à petit le désapprendre, le dépouillement de ses conditionnements, l'affranchissement des ombres du passé, le remettent debout, majestueux, lumineux. Il a recouvré la mémoire. Tout était déjà là. Sa terre en friche mise en jachère un temps, entre manque d'envies et rages du désespoir, laisse place à la foi de sa nature profonde, riche et fertile. Il y a semé les graines de l'amour de soi, celles là même qui lui offrent l'expansion pour s'épanouir et respirer au bon endroit. On ne lui a jamais dit qu'elles se cultivent par son propre labeur, librement, dans sa propre vérité. Que son terreau de base n'est pas une concession funéraire à perpétuité entretenue de fleurs fatalité, qu'il a le choix de les remplacer par des pensées aux couleurs enchantées. Il a sauvegardé le plus beau de ses racines, il a gagné ses deniers d'amour pour offrir l'abondance à son tour.

Désormais il sait être le magicien de sa vie.🌞M.M🌞


A la Une
Archive
Follow Me
  • Grey Facebook Icon
  • Grey Twitter Icon
  • Grey Pinterest Icon
  • Grey Instagram Icon