Blog

Désert... instants de grâce inoubliables

Mes pas foulent le sable au cœur de cette immensité et me procurent un fort sentiment de sécurité. Tout est silence. Dehors, dedans.

S'extraire quelques temps d'un quotidien agité, d'un monde qui me heurte bien trop parfois, d'un système entravant, contraignant.

Bien plus qu'ailleurs je me sens libre et sauvage, indomptable. En osmose avec cette nature environnante.

Je danse au rythme du djembé, les pieds frappant cette terre. La vibration d'une magie pure, loin de nos destins raisonnables pour les naufragés que nous sommes parfois dans nos vies.

Dans cette légèreté absolue de mon corps en mouvement, je défis le monde au ciel d'un idéal, dans ma vérité d'être. Je suis stable, je suis fiable.

Je sens ce qui est protégé et sacré.

Je sais ce qui est beau et précieux.

Ce qui est cher à mon cœur, ce qui fait sens et qui reste essentiel à mes yeux.

Je sais ouvrir mon cœur. Je sais pourquoi je pleure.

Je peux triompher au-delà des difficultés. Je reconnais ma propre valeur si j'en doutais ces derniers temps, dans mon vacillement face à l'adversité.

Indéniablement et fidèle à moi-même, je fais de l'amour une force. Il est la réponse à tout. Il dépasse toutes les peurs. Paradoxalement, ma vulnérabilité du moment, ma sensibilité s'alignent en moi pour déployer une grande force, une quiétude. Petit clin d'œil à la mutation alchimique et aux globes de lumière dont j'ai tiré les cartes durant ce séjour.

Chaque soir le feu de camp est un cadeau sous cette voûte céleste lumineuse. Un pont entre le monde visible et invisible. Cette foi en ce qui ne se voit pas et qui m'habite depuis si longtemps.

Je communique avec ces deux mondes. J'accepte ce qui est caché. Je mesure toute ma force intérieure, ma richesse, ce que j'ai à partager, à transmettre pour ceux et celles qui se trouvent sur mon chemin.

Il m'a fallu tant de temps pour accepter ma lumière alors que je perçois celle de l'autre. Retrouver ce juste équilibre dans la capacité à donner et à recevoir.

Ces dunes majestueuses me remettent à ma place. Émerveillée par tant de beauté et de lumière, je suis ancrée, connectée entre ciel et terre.

Je flotte entre douceur et courage à la pensée de cette année si éprouvante. Je m'étais promis cette aventure comme un cadeau dans l'amour de soi, à ce carrefour de ma vie, à cette croisée des chemins.

Un nouveau mouvement après le saut dans l'inconnu.

Ce désert qui me fascine depuis toujours m'offre toute une palette de sensations, d'émotions qui ne s'expliquent pas. Le plaisir intense d'être déconnectée de tout dans la simplicité de cette vie sans fioritures, auprès d'un peuple empreint d'une grande sagesse. J'aime leur différence, leur regard sur la vie.

Je savoure ces soirées chaleureuses autour du feu avec leurs chants, les nuits à la belle étoile, la magie des levers et des couchers de soleil.

Comme une caresse, je me laisse envelopper par la chaleur, le soleil. Je m'abandonne. Je me laisse faire. Je me laisse être.

Ce jour où la tempête de sable me nettoie, me purifie, je suis heureuse de voir le désert comme cela. Je me sens comme lui.

Douce et rebelle, passionnée, je me fonds avec lui. C'est comme un cri de guerre, comme un nouveau souffle, je me sens si infime dans cette grandeur, dans toute cette splendeur.

Emplie de tempérance et d'espérance, j'aspire à incarner ce qui fait sens pour moi, à contribuer humblement par ma propre évolution à un peu plus de beauté, d'amour et de douceur en ce monde.

Je remercie la vie de m'offrir ces instants de grâce inoubliables.


A la Une
Archive
Follow Me
  • Grey Facebook Icon
  • Grey Twitter Icon
  • Grey Pinterest Icon
  • Grey Instagram Icon